La recherche scientifique en Afrique

A l’heure où plusieurs pays africains célèbrent le cinquantenaire de leur indépendance, Le Journal du CNRS (n°244, mai 2010) se penche sur l’avenir de l’Afrique. Avec un éditorial signé Abdou Salam Sall, recteur de l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar (Sénégal).

René Maheu, premier directeur de l’Unesco, affirma en janvier 2008 ( Afrique et Europe : néocolonialisme ou partenariat ? Actes du colloque de la Fondation Gabriel Péri, 24-26 janvier 2008 – Fondation Gabriel Péri ) que « le développement, c’est la science devenue culture ». Affirmation qui suscita un long développement de la part de Mary Teuw Niane, professeur de mathématiques à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, au Sénégal. Idées parmi d’autres : le niveau de développement atteint par l’Asie du Sud-Est devrait pousser les Africains à investir dans la science et la technologie ; la science et la technologie représentent la seule voie d’évitement de la perpétuation de la faiblesse de l’Afrique dans le commerce international ; c’est aussi, dans un monde inégalitaire où racisme et xénophobie perdurent, la condition de l’affirmation de la part des Africains dans l’un des phares de la connaissance humaine.

Dans Le Journal du CNRS, le professeur Abdou Salam Sall ne dit pas autre chose. L’Afrique, explique-t-il, sera le continent XXIème siècle à la double condition de réaliser son unité par la création des Etats-Unis d’Afrique, et de maîtriser la science grâce à une organisation rationnelle qui autorise les masses critiques dans tous les segments de la science. Dans les deux cas, les établissements supérieurs doivent jouer pleinement leur partition en contribuant, par les formations, les recherches, les services et l’ouverture au marché, à la résolution des problèmes de nos sociétés. L’Afrique ne sera impliquée dans la dynamique mondiale que si elle internalise la science. La fuite des cerveaux doit être transformée rapidement en circulation des cerveaux. Il est possible de créer une Fondation pour la recherche et la mobilité en Afrique. Un pour cent des ressources naturelles de l’Afrique, mobilisé pendant cinq ans, pourrait constituer le fonds de départ. En rapport avec la Banque africaine de développement, les scientifiques africains animeraient le Conseil d’administration.

Sans ignorer les appétits d’ogre des investisseurs en quête de profits, il serait déraisonnable de ne pas voir ce que le développement d’internet (et de la téléphonie mobile) pourrait offrir au continent. Enseignement à distance, téléconférence,  assistance médicale… la mise en réseau des universités pourrait assurer aux étudiants des moyens d’apprentissage, et aux étudiants mais également aux professeurs (sur le continent ou en dehors de ce dernier) des canaux d’expression. Les forces vives universitaires africaines doivent devenir plus visibles. Une utilisation judicieuse des moyens de communication modernes peut y concourir.

Une suggestion : mettre en réseau (par le moyen d’internet) les universités du Continent. A partir d’un «centre opérationnel» qui pourrait être hébergé, en France, dans une grande université, une grande école, ou un centre de recherche, par exemple le Centre d’étude d’Afrique Noire (CEAN) de Bordeaux, l’un des principaux centres d’analyse du politique et de l’anthropologie en Afrique.

Pratiquement, ça revient à mettre en œuvre, auprès des étudiants et des professeurs du Continent, une « offre » d’entretiens, de conférences, etc. par le biais d’internet.

Une expérience très réussie, donc selon nous à suivre : L’Université de tous les savoirs (UTLS) d’Yves Michaud. Avec ses conférences en ligne, sa documentation bibliographique, ses liens documentaires.

B. RUELLE

Photographie du Pr.Abdou Salam Sall / Philippe Dieylani/APS

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Afrique

2 réponses à “La recherche scientifique en Afrique

  1. Sophie

    Evidemment… si l’on compare « La rentrée des félins » avec « La montagne Sainte-Victoire »…

  2. Pingback: Science Blogging in Sub-Saharan Africa | Rivers State News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s